Visite d’ANVERS

Visite d’ANVERS

Ces 3 et 4 octobre l’AAPF a découvert avec plaisir la très belle ville d’Anvers.

Madame Nathalie Milio, Conseillère au Cabinet de Madame la Gouverneure Cathy BERX nous a accueillis dans la célèbre gare centrale considérée comme l’un des monuments les plus fastueux de Belgique et l’une des plus belles gares du monde.

Les travaux qui en feront ce magnifique édifice débuteront en 1895. La structure recouvrant les voies (185 mètres de long et 44 mètres de hauteur) faite de fer et de verre a été pensée par l’ingénieur Clément Van Bogaert. Depuis 1998 un travail de reconstruction est mené pour faire de ce qui était un terminus une gare de passage vers le nord et les Pays-Bas permettant la circulation des TGV Bruxelles-Amsterdam.

Toujours accompagnés de Madame Milio, nous parcourerons à pied le centre commercial d’Anvers et pourrons admirer le riche patrimoine architectural, des églises médiévales, des bâtiments Art Nouveau mais aussi de très belles rénovations donnant aux bâtiments délabrés leur ancienne gloire.

Nous nous arrêterons pour la pause déjeuner avant la visite guidée de la Maison Rubens. C’est dans cette demeure que vécu Pierre-Paul Rubens (1577-1640), l’un de plus grands artistes de tout les temps, avec sa femme et ses enfants. Nous découvrirons  d’abord le portique et la gloriette dont la restauration s’achève et qui permettent aux visiteurs de franchir le seuil de la Maison tel que Rubens l’avait conçu. C’est en effet à son retour d’Italie en 1608 que l’artiste applique à Anvers sa fascination pour l’architecture italienne classique. Sa maison donne, sans conteste, l’aspect d’un palais italien et incarne les idéaux artistiques de Rubens : l’Antiquité romaine et la Renaissance italienne. Nous découvrirons son atelier majestueux là où il peignit durant 25 ans assisté de ses collaborateurs, une partie importante de ses œuvres. Nous admirerons une magnifique collection permanente du Maître et de ses collègues contemporains et découvrirons grâce à notre guide les multiples talents de ce brillant artiste.

Nous nous dirigerons ensuite, toujours à pied, vers la cathédrale Notre-Dame, église épiscopale gothique, où sont exposés 4 pièces maîtresses de Rubens dont le triptyque « L’érection de la croix ». Les retables imposants, dynamiques et exaltants nous éblouirons. Nous prendrons le temps de nous asseoir un moment pour admirer toutes les œuvres d’art d’une grande richesse et écouter un guide passionné et passionnant qui nous parlera de ce joyau de style gothique et de son mobilier et peintures de style néo-gothique.

Après cette immersion artistique nous nous rendrons au Musée DIVA pour y faire la connaissance de Madame Eva Olde Monnikhof, Directrice, qui nous décrira l’exposition «Wunderkammer II Wouters en Hendrickx» dont elle est, à juste titre d’ailleurs, très fière. Ces deux joaillières anversoises, Catherine Wouters et Katrien Hendrickx se sont laissées guider par ce qui les émerveillent et les inspirent. Des objets glanés sur les brocantes ou la vie courante feront leur inspiration pour la création d’œuvres contemporaines. Elles réuniront les bijoux de leur propre cru aux perles de la collection DIVA.

Il sera alors temps pour notre groupe de se rendre à la Maison provinciale où Mme Cathy BERX, Gouverneure, nous fera l’honneur de nous inviter à la visite de cet imposant bâtiment qui en surprendra plus d’un par ses formes sculpturales, fait de plans rectangulaires et de noyaux verticaux s’élevant de façon continue. Une architecture audacieuse et d’une grande modernité qui sera sans nul doute un repère anversois. L’ancienne maison provinciale ne répondait plus aux besoins d’un immeuble de bureaux moderne. La Province a donc voulu le reconstruire entièrement en l’adaptant aux normes écologiques et en respectant les espaces verts qui l’entourent.

Après la découverte de ce fabuleux bâtiment, de son hémicycle, de sa bibliothèque et de ses bureaux, Madame la Gouverneure nous invitera à partager un agréable repas. Notre Président, son ancien collègue Gouverneur, la remerciera au nom de tous les membres et c’est dans la bonne humeur que des petits cadeaux seront échangés. Madame la Gouverneure nous parlera du rôle que joue la Province et de sa profonde conviction de l’intérêt de cette institution, parfois décriée.

Cette soirée fort agréable et les retrouvailles de quatre Gouverneurs (Valmy Féaux, Marie-Josée Laloy, Michel Foret et Cathy Berx) laissera un très beau souvenir aux membres de l’AAPF.

Le lendemain nous nous rendrons au Port et plus particulirement à la Maison du Port, la nouvelle perle architecturale d’Anvers. Cet édifice moderne dont les racines sont plongées dans le passé, est le siège de la Société portuaire d’Anvers et un lieu de travail pour quelques 500 employés.

La structure est située au-dessus de l’ancienne caserne des pompiers et est devenue le symbole par excellence de la croissance du port. C’est un parallélépipède qui flotte comme un bâteau au-dessus d’un bâtiment, imaginé par l’urbaniste irako-britannique Zaha Hadid, décédée malheureusement avant son inauguration.

Mr Jan Van Dessel, chargé des Affaires publiques nous fera une présentation dans le Event Hall. Nous marcherons sur une immense photographie aérienne de la ville et du port et Mr Van Dessel nous parlera avec enthousiasme de l’âge d’or du Port d’Anvers. Il nous retracera toute l’histoire de son développement depuis 1200. Au 14ème siècle, un tournent décisif a lieu : craignant la concurrence, le Port de Bruges ferme les écluses. Erreur fatale qui précipitera la fin du Port au grand avantage du Port d’Anvers qui acceptera les marchands d’Outre-Manche. Le début de l’essor est annoncé ! De par sa situation géographique idéale, à 88 km à l’intérieur des terres, le Port est aujourd’hui le point de liaison vers une des régions les plus actives du monde, l’Europe occidentale. Mais l’avantage du Port est aussi sa faiblesse, sa situation fluviale permet une plus grande proximité avec les places marchandes, mais les fonds marins moins profonds qu’un port de mer impliquent un draguage perpétuel presque jusqu’à l’embouchure néerlandaise. Aujourd’hui encore le fond de l’Escaut est régulièremenr creusé pour en approfondir la surface.

Avec fierté Mr Van Dessel nous dira que le Port est le premier moteur économique de la Belgique et qu’Anvers gagne des parts de marché pour le secteur container année après année. Rotterdam a 31,1% du secteur, Anvers 26,8%, Hambourg 19,7%.

En 2018, 99,3 millions de tonnes ont été manutentionnées. Le Port, de par sa taille, est classé au 2ème rang européen, derrière le Port de Rotterdam et est en 11ème position à l’échelle mondiale et premier en Europe dans le domaine chimique. Il couvre 13.000 hectares, 1.100 km de voies ferrées, plus de 900 entreprises sont installées dans la zone portuaire, environ 65.000 emplois directs et 185.000 indirects. Un tout grand merci à Mr Van Dessel pour le dynamisme dont il fit preuve en nous parlant, avec passion et clareté, du passé, du présent et du futur du Port d’Anvers.

Nous nous rendrons ensuite au musée du MAS (Museum aan de Stroom), musée ethnographique, anthropologique et maritime au bord du bassin Bonaparte et dont le coût s’est élevé à plus de 50 millions d’euros. La façade est en grès rouge indien et se présente sous la forme d’une tour haute de 62 mètres. Le MAS (9 étages) dispose d’une collection permanente de 470.000 objets répartis dans des galeries organisées de manière thématique. Surprenante visite où se mèlent des histoires d’hier, d’aujourd’hui et de demain car la vie ne s’arrête jamais dans une ville portuaire !

Tous nos remerciements à Mme la Gouverneure Cathy BERX et à sa collaboratrice, qui ont tout mis en œuvre, pour nous aider dans la préparation de ce séjour en terre flamande et qui nous ont donné sans conteste, l’envie d’y revenir pour d’autres découvertes.

Anne André-Léonard

Fermer le menu