Voyage d’étude et d’agrément à Hambourg

Voyage d’étude et d’agrément à Hambourg

Du 29 septembre au 1er octobre 2017 une délégation de l’AAPF s’est rendue à Hambourg.

Ce court déplacement avait été envisagé grâce à notre collègue Raymonde Dury, qui séjourne deux à trois mois par an dans cette belle ville portuaire abritant également le Tribunal International du Droit de la Mer.

L’époux de Raymonde Dury, Jean-Pierre COT, y est juge depuis 15 ans. Une visite de cette institution et un entretien avec les juges francophones pouvaient être organisés. L’occasion fut donc saisie et des contacts fructueux avec le Greffier Philippe Gauthier, de nationalité belge, aboutirent positivement.

A notre arrivée à Hambourg, après un agréable déjeuner avec Raymonde Dury et Jean-Pierre Cot, une petite balade le long de l’Elbe nous fit découvrir l’extérieur du très bel immeuble du Tribunal International du Droit de la Mer.

Nous fûmes ensuite accueillis très chaleureusement par le Greffier qui nous expliqua le fonctionnement du Tribunal. Le bâtiment très moderne du siège a été financé par le Gouvernement fédéral de l’Allemagne et par la ville libre de Hambourg. Il est mis exempt de loyer à la disposition du Tribunal. La pose de la 1ère pierre eut lieu en 1996 et l’inauguration du siège en juillet 2000. Les deux langues officielles du Tribunal sont l’anglais  et le français. D’autres langues peuvent être utilisées au cours des procédures mais les frais engendrés pour l’interprétation sont à charge des parties concernées.

Le Tribunal International du Droit de la Mer est un organe judiciaire indépendant qui a été créé par la Convention des Nations Unies sur le Droit de la Mer (1982). Il est compétent pour tous problèmes relatifs à l’interprétation ou à l’application de la Convention et toutes les fois où cela est expressément prévu dans tout autre accord lui conférant compétence. Les différends relevant de la Convention peuvent avoir trait à la délimitation des zones maritimes, la navigation, la conservation et la gestion des ressources biologiques marines, la protection et la prévention du milieu marin et la recherche scientifique marine. Le Tribunal est ouvert à tous les Etats parties à la Convention (168), les entités autres que les Etats parties, comme les entreprises d’Etat et les entités privées peuvent également y avoir accès dans les cas expressément prévus de la Convention.

Le Tribunal se compose de 21 juges élus  pour une durée de 9 ans par les Etats parties. Il est tenu compte d’une répartition géographique mais pas linguistique car sur les 21 représentants seulement 4 juges sont francophones. La représentation féminine est quasi inexistante (2 femmes).

A l’issue de l’exposé de Mr le Greffier, nous avons eu l’honneur d’être reçus par 3 éminents juges francophones, Monsieur le juge Boualem Bouguetaia, Vice-Président et de nationalité algérienne, Monsieur Joseph Aki, de nationalité libanaise et Monsieur le juge Jean-Pierre Cot de nationalité française. Tous trois nous éclaireront sur la mission du Tribunal, sur les affaires traitées et celles en cours et mettront l’accent sur leur volonté et leur fierté de faire éditer les textes et jugements en français correct. La majorité des procédures se faisant en anglais, il est impératif que les traductions françaises soient irréprochables.

Nous avons tous mesuré le privilège qui nous a été fait et avons remercié chaleureusement nos hôtes. Nous serons ensuite reçus dans l’atrium pour le verre de l’amitié et, sous le soleil, poserons pour une photo de groupe dans les très beaux jardins de ce bâtiment intégrant une très grande modernité dans la partie plus ancienne.

Le jour suivant, nous ferons une très belle visite de cette ville hanséatique, en car et à pied, avec un guide francophone particulièrement compétent. Nous pourrons admirer le magnifique hôtel de ville, l’église Saint Michaelis, l’ancienne ville, le lac, la nouvelle ville, le quartier Saint Pauli, le quartier d’Altona, anciennement sous domination danoise. Nous apprendrons que la ville possède 2400 ponts. Au 19ème siècle c’était la ville la plus importante pour le transport vers les Etats-Unis et jusqu’en 1880, elle fut ville franche. Hambourg est la 2ème ville touristique d’Allemagne après Berlin. C’est aussi une ville très riche. On y compte pas moins de 40.000 millionnaires et 18.000 milliardaires. Environ 60% des Hambourgeois sont locataires de leur habitation et 30% en sont propriétaires. Dans les quartiers résidentiels, près du lac, les prix varient entre 5.000 et 6.000 € du m² !

L’après-midi nous retomberons en enfance lors de la visite du « Miniatuur Wunderland », un musée des miniatures unique au monde. Des maquettes de la ville, de ses édifices, mais aussi des villes européennes, américaines ou africaines. Des circuits de train parcourant des montagnes, des gares plus vraies que nature, un aéroport où décollent des avions, des stades où sont assis des milliers de spectateurs, bref un monde magique qui ravira les visiteurs.

Le troisième et dernier jour déjà, nous retrouverons notre guide pour une croisière dans le port de Hambourg, 3ème port mondial. Avant d’embarquer il nous  parlera de l’immense lac qui est en fait artificiel. C’est au 13ème siècle grâce à la construction d’une digue que le fleuve devint lac. Huit kilomètres de promenades permettent de s’aérer dans la ville la plus verte d’Allemagne. De nombreux sports nautiques sont pratiqués et huit canaux traversent le lac. Nous monterons à bord d’un bateau pour une découverte du port. Immense port où se transportent du pétrole brut, des produits raffinés, des fourrages, du café, du cacao, des minerais de fer, … des milliers de containers permettent un important transport. C’est également un port de transit qui a l’avantage de bénéficier de 300 km de chemin de fer. La modernité du port est impressionnante; ainsi 5 personnes suffisent pour décharger 100 containers par heure. C’est aussi un des plus gros employeurs de la ville car 150.000 personnes travaillent pour le port. Intéressante excursion qui se terminera par la visite du « Fischmarkt » sur les bords de l’Elbe.

Notre séjour prendra fin par la découverte et la visite de la Philharmonie de l’Elbe. La philharmonie a été construite à partir d’un ancien entrepôt du port et forme un trapèze qui est surmonté d’une structure en béton avec une façade en verre accueillant deux salles de respectivement 2150 et 500 places. Aux salles de concerts s’ajoutent côté est un hôtel de 250 chambres et à l’opposé un ensemble de 45 appartements de luxe. A 37 mètres du niveau de l’eau se trouve le « Plaza », un plateau de 4000 m² avec des commerces et le foyer des salles de concerts. Ce niveau fait la transition entre le volume de briques originelles et le verre ajouté et offre un panorama circulaire sur la ville et sur le port.

La 1ère pierre a été posée le 2 avril 2007. Le chantier a été sujet à controverse car suite à de nombreuses modifications, le coût a été multiplié par plus de 10 (77 millions d’euros au départ, 789 millions d’euros en fin de chantier).

L’inauguration s’est faite le 11 janvier 2017 en présence de la Chancelière Angela Merckel. Nous aurons accès à l’immense balcon entourant la philharmonie mais regretterons, malgré nos multiples tentatives, de ne pas avoir eu la chance d’assister à un concert.

Ce fut en tout cas un séjour, très instructif, très culturel et très enrichissant.

Encore un tout grand merci à notre collègue Raymonde Dury pour cette belle suggestion.

 

Anne André-Léonard

Fermer le menu