Nos applaudissements saluent toute l’équipe qui a interprèté « Le souper ». En particulier Paul Buez en Fouché et Talleyrand en Valmy Féaux.
Ce dernier - retenu encore un peu par son  activité de comédien (et quel comédien !)- m’a demandé de vous dire quelques mots sur  l’association des anciens parlementaires francophones qu’il préside er dont nous fêtons aujourd’hui le dixième anniversaire.

J’ai évidemment demandé au vice -président  plus expérimenté que moi – Robert Hotyat -  ce qu’il convenait de dire. Il m’a suggéré de reprendre tous les rapports d’activités  et de vous en donner un compte-rendu détaillé… Chacun sait que Robert  Hotyat  a été un parlementaire sérieux, ancien ministre… mais c’est aussi - toujours-  un farceur !

Qui sommes -nous ? Des anciens parlementaires francophones  issus de toutes les assemblées de notre pays et qui s’engagent à payer une cotisation, car il faut souligner que toutes les activités sont payées par les membres de l’association.

En 2000 (et même quelques jours avant), ils étaient sept, et je veux citer leurs noms :
Huberte Hanquet, Yvon Biefnot,  Jean Defraigne,  Roland Gillet,  Etienne Knoops,  Robert Urbain, Pierre Wintgens.   Sept pour créer une association dont le but est de promouvoir et de défendre  l’espace francophone, la langue et la culture française, de veiller à l’intérêt de ses membres et à entretenir des relations  avec les parlementaires francophones d’autres Etats.

Roland Gillet - chacun de nous se souvient de son ’imagination et de son  dynamisme-  fut le premier administrateur-délégué ;  Jean Defraigne  le premier président qui a vite cédé les rênes à Yvon Biefnot auquel a succédé Valmy Féaux.

Peu de femmes… mais sachez que la gestion quotidienne est assurée par Anne André-Léonard – infatigable, patiente et très bien organisée.   Elle est aidée par Françoise Zinnen, qui a les mêmes qualités.  Merci à elles !

Que faisons –nous ?
Des choses très sérieuses comme un colloque sur l’enseignement de l’histoire ou tout prochainement- sous la houlette de Bernard Ide- un colloque sur « les sondages, les médias et les élections ». Des conférences dont la dernière- passionnante- par Albert Gehlen sur l’histoire des Cantons de l’est à partir des annales  parlementaires.
Des visites comme celle de la très grande nouvelle gare des Guillemins et du Musée Curtius brillamment rénové et agrandi.

Il nous arrive aussi de faire des voyages… d’études. Des lointains (Sénégal, Maroc, Québec) ou proches comme à Lille, dans la Drôme ou en Champagne.
Nous y avons même étudié « in situ » le déroulement de la bataille de Valmy (le 20 septembre 1792) à la veille de la naissance de la République française.

Se retrouver (presque fraternellement et en toute liberté)  entre anciens parlementaires, de tous les âges, de tous les partis démocratiques.  Sans nostalgie mais plein de souvenirs et d’expériences qui peuvent encore servir les francophones. Voila l’essence de notre association qui fête aujourd’hui ses dix ans.
Dix ans déjà, dix ans seulement… Longue vie à l’association des anciens parlementaires francophones.
DSC00612 DSC00617 DSC00641
P2170014 DSC00651 P2170028
01 02 P2170030