En cette fin octobre 2014, répondant à l’aimable invitation de notre collègue Henri SIMONS , directeur de l’ATOMIUM rénové, c’est plus d’une trentaine de membres de l’AAPF qui ont participé à la visite de ce vestige du passé aux allures résolument futuristes, de cette structure unique au monde.

Et notre hôte se révéla également un guide enthousiaste, passionné et passionnant, précis, didactique et extrêmement compétent.

Il nous détailla les aspects historiques, économiques, organisationnels; les difficultés parfois, les négociations ardues, les succès souvent, les futurs projets.

L’ATOMIUM (atome + aluminium) en quelques chiffres :

Hauteur totale : 102 m
Diamètre des sphères : 18m

Diamètre des tubes : 3m30

Longueur des tubes en arêtes : 29m ; en diagonale : 23m

Diamètre du pavillon de base : 26m

Masse totale après rénovation : 2.500.000 kg

L’ATOMIUM, c’est aussi une boutique, une exposition permanente sur le thème de l’histoire du bâtiment, un accueil particulier réservé aux enfants et … 600.000 visiteurs par an !

Tout est mis en œuvre pour permettre aux visiteurs de circuler librement à l’intérieur et d’être parfaitement renseignés.

SEQUENCE NOSTALGIE : la première exposition consacrée aux années 50 et à la fabuleuse organisation de l’EXPO 58.

Rappelez-vous les pavillons américain, chinois, russe, français, belge, … les jolies hôtesses en uniforme rouge et bleu, les petits « gadgets » tellement « rétros » et le sigle mondialement connu.

Cette EXPO 58, quelle ambitieuse réalisation, parfaitement réussie par la Belgique !

Une seconde exposition « INTERSECTIONS » jette un regard croisé sur trois artistes du DESIGN BELGE CONTEMPORAIN.

La balade proposée entre sphères et tubes est réellement surréaliste ! La découverte de Bruxelles et de ses environs (panorama à 360°) est fabuleuse et en est la (très haute) récompense.

Pendant l’excellent déjeuner (restaurant tout à fait rénové) pris dans la plus haute « boule », le vent et la pluie s’associèrent pour nous démontrer qu’en réalité, les sphères bougent bien de 3 mètres … bonjour le mal au cœur pour les âmes sensibles !

En conclusion, chacun de se réjouir de cette intéressante visite qui concilia à la fois la découverte (de très nombreux participants ont avoué n’avoir jamais visité l’ATOMIUM), la gourmandise et la convivialité chères aux membres de l’AAPF.

Merci à Henri SIMONS de nous avoir consacré son temps et son talent !

Jacqueline HERZET
28/10/2014

IMG_3512IMG_3514IMG_3527
IMG_3532