En cette fin d’année, l’Association des Anciens Parlementaires Francophones à mis le cap du 27 au 29 novembre sur le Nord de la France. 

Voyage sur les traces d’un passé lointain mais aussi très proche.  En effet le point de départ de notre parcours sera la découverte du très beau musée du Louvre à Lens.   Un musée transparent et riche de nouveautés ; un pavillon de verre pour arrêter le temps.  D’un seul regard dans la galerie du temps de 3000 m² on y embrasse toute l’histoire de l’art du 4ème millénaire avant Jésus-Christ au milieu du 19ème siècle.  Un musée construit sur un site emblématique.   Vingt hectares de mémoire, de passé glorieux.  Le site est une friche industrielle merveilleusement réaménagée.  A l’arrière plan du site muséale, se dressent les deux monticules qui rappellent ce passé minier telles deux sculptures contemporaines monumentales, majestueuses, sublimées par le paysage environnant.  Une belle découverte qui ravira les membres de la délégation et sera la preuve que si beaucoup d’illusions ont été perdues depuis la fermeture d’une industrie qui a conditionné pendant des décennies la vie et l’emploi du territoire, le Louvre-Lens a réussi à devenir un nouveau centre de vie pour les lensois.  
P1040899P1040909P1040921P1040932

Musée de Lens

Les membres de l’Aapf se rendront ensuite à Arras.  A l’issue de la visite du très bel Hôtel de Ville c’est sous un froid piquant que la délégation découvrira le Beffroi (classé au patrimoine mondial de l’Unesco) et les deux Grandes Places monumentales bordées de leurs arcades et de leurs façades typiques du baroque flamand.

                                                 
Hôtel de Ville Grand Place
Hôtel de Ville Grand Place

En fin de soirée, un dîner convivial  sera pris en présence du Maire d’Arras, Frédéric Leturque et de sa première adjointe, Denise Bocquillet.

Tous deux évoqueront le rayonnement d’Arras, son développement économique, social et culturel.  De nombreuses questions seront soulevées et les réponses apportées seront  passionnées, claires et précises.

Le deuxième jour nous emmènera à Douai où la visite du musée de la Chartreuse installé dans un couvent, vaste édifice construit du XVIème au XVIIIème siècle sera également d’un très grand intérêt.  Une évocation de la vie des chartreux à travers les différents bâtiments  (cloître, salle capitulaire, réfectoire, chapelle….) permettra à la délégation de découvrir de véritables chefs d’œuvre de l’art flamand et hollandais du 16ème siècle mais aussi des œuvres  du 19ème siècle de Bellegambe, de Rodin, de Carpeaux ou de Bra.

Musée de la Chartreuse

Salle de la Chapelle

Oeuvre de Rodin

Etrange ressemblance...

Musée de la Chartreuse Salle de la Chapelle Oeuvre de Rodin Etrange ressemblance...

Un déjeuner pris dans un restaurant typique à Cambrai sera un moment de détente bien mérité, avant un tour panoramique de la Ville de Cambrai.Statue d’André Godin

Un arrêt et une présentation de la maison espagnole datant de 1595 seront l’occasion d’une petite dégustation de la fameuse « Bêtise de Cambrai «. Ensuite direction St Quentin où nous passerons la deuxième nuit du séjour.

Le troisième et dernier jour sera le point d’orgue du voyage avec la visite guidée du Familistère de Guise.Poêle Godin

Une belle histoire de vie que celle d’André Godin (1817-1888), fils d’un artisan serrurier et devenu numéro 1 mondial de la production de poêles en fonte à la fin du XIXème siècle.

Vue du FamilistèreIl installera son entreprise à Guise et y emploiera 1500 personnes.  Il voudra cependant révolutionner la société classique et décidera de mettre en pratique ses idées sur l’épanouissement de l’individu, le partage des richesses et l’égalité entre les hommes.   Il construira donc un « palais social », le Familistère.

Cet ensemble urbain, situé à proximité de l’usine, abritera 500 logements au confort moderne, mais aussi des équipements tels que théâtre, piscine, lavoir, écoles, bibliothèque, jardin d’agrément et magasins d’approvisionnement.

Tous les habitants du site, de l’ingénieur à l’ouvrier, disposeront du même confort. Il mettra en place un système de participation aux bénéfices et créera un réseau dense et efficace de protection sociale mutualiste.  Le système fonctionnera  jusqu’en 1968 et malheureusement  l’Association sera dissoute.

Les appartements seront vendus, les autres bâtiments seront rachetés par la Ville de Guise.   Aujourd’hui encore près de 300 familles habitent le Familistère et la valorisation et la réhabilitation est en cours par la Ville de Guise, aidée par la Région, l’Etat et l’Union Européenne.

Une utopie réalisée !

Notre voyage se terminera par la visite du Musée Matisse situé à Le Cateau.

Le Musée Matisse du Cateau-Cambresis a été créé en 1952 par Matisse lui-même dans la ville où il est né le 31 décembre 1869.  Il offrira à ses concitoyens 82 œuvres qu’il installera dans l’Hôtel de Ville Renaissance.
En 1982 le musée enrichi d’importantes donations, est transféré dans un petit palais construit par les archevêques de Cambrai et ouvert sur un parc bordé de tilleuls.

                                                             

Palais Fénelon

Parc bordé de tilleuls



Palais Fénelon Parc bordé de tilleuls

Dix ans plus tard, le Conseil général, construira un nouveau musée.  Il ouvrira ses portes le 8 novembre 2002.   Le palais Fénelon construit au début du XVIIIème siècle est entièrement rénové et agrandi.

Le musée offre à chaque visiteur un lieu de rencontre avec les œuvres, un espace de poésie, de ressourcement et d’aventure culturelle.


P1050136  P1050139  P1050155

Pour la délégation de l’Aapf un très beau parcours en terre française  proposé par notre Président Valmy Féaux et accueilli avec enthousiasme par tous les participants.

 

 

Anne ANDRE-LEONARD