Visite en Brabant wallon – 15 février 2012.

Après Liège en 2010, le Hainaut en 2011, c'était au tour de la Province du Brabant wallon de nous montrer ses plus beaux atours.
Ce furent les musées Folon à La Hulpe et Hergé à Louvain-la-Neuve, sans oublier le château de La Hulpe (aujourd'hui propriété de la Région wallonne) où furent pris l'apéritif et le repas de midi, dans une ambiance chaleureuse… et un peu enfumée. Mais qu'il est agréable de goûter la douce chaleur du bois qui crépite dans l'âtre du salon.
Madame la Gouverneure, notre collègue Marie-José Laloy, n'avait pas lésiné sur les moyens pour nous faire apprécier sa province.  Et ce qu'elle n'a pu nous montrer en une journée, elle le fit par la parole et par l'image au cours d'un goûter bien sympathique en son Hôtel de Wavre.
La visite du musée Folon fut un vrai ravissement, agrémenté d'agréables surprises et remarquablement guidée par M. Boutoux, gestionnaire du musée.
Robert Collignon - qui est en quelque sorte le père de ce musée - était des nôtres et pas peu fier de nous montrer son "enfant". C'est en effet, à son initiative, quand il était Ministre Président de la Région wallonne que l'artiste mondialement connu Jean-Michel Folon a décidé de rassembler l'essentiel de ses œuvres dans la ferme du Parc Solvay à La Hulpe.
La visite du musée Hergé l'après-midi fut aussi, pour la plupart, une découverte surprenante.
D'une architecture audacieuse et avant-gardiste, le bâtiment contient d'innombrables documents originaux (dessins, maquettes,…) sur le père de Tintin que Dominique Maricq, orfèvre en "tintologie", nous fit découvrir avec grande compétence et bonhomie. Plusieurs participants promirent de revenir, car la visite, pour des raisons d'horaire, a dû se faire un peu rapidement.
Quoi qu'il en soit, les 40 participants à cette journée en Brabant wallon en garderont un excellent souvenir… que Madame Laloy – encore une fois merci pour tout – concrétisera par un beau livre sur les personnalités marquantes du Brabant wallon (tiens, notre ami Jean-Emile Humblet s'y trouve) remis  aux messieurs et une rose blanche aux dames.

1 2
3 4